Et si les patients préféraient la télésanté au contact humain ? | L’Atelier: Disruptive innovation

See on Scoop.itPatient 2.0 et empowerment

C’est la question que pose Cisco, qui rappelle que les patients se familiarisent de plus en plus avec la télésanté et ses outils. Et seraient même demandeurs de services supplémentaires dispensés à distance.

Evidemment, la télésanté est loin de remplacer les consultations en présentiel. Le débat d’ailleurs n’a pas lieu d’être, les deux initiatives ayant pour but de se compléter et de s’enrichir. Reste que pour réellement s’imposer, les services de télésanté doivent proposer une expérience proche du réel, et non déshumanisée, et proposer des services utiles qui améliorent le rapport à sa santé et au corps médical. Cela serait-il en bonne voie ? Selon Cisco, qui a mené une étude sur le sujet, la fusion de l’expertise humaine et de la précision technologique dans l’application des soins de santé est de plus en plus prononcée. Résultat : les patients semblent de plus en plus prêts à consulter le corps médical à distance, et à recourir à des services digitalisés. Plus de trois quarts des patients américains (76%) interrogés préfèreraient même recourir à un service de télésanté. Ces derniers ont en fait largement adopté les moyens de communication utilisés pour les consultations à distance ou pour la communication avec son praticien.

Les patients souhaitent un développement des services de télésanté…

70% des patients interrogés sont à l’aise avec l’idée de communiquer avec leurs médecins par sms, email ou vidéo à la place de les voir en personne. Concernant les moyens de communication utilisés, 19% préfèrent une consultation vidéo, 20% une consultation en ligne via des messages instantanés, 21% une consultation via email, 23% par téléphone et 20% par sms. Plus généralement, Internet a su s’imposer dans les soins de santé : en effet près d’un patient sur trois (30%) s’y réfère, via un ordinateur ou un appareil mobile, pour y trouver des informations avant une consultation. Ces e-patients souhaiteraient même avoir accès à des services supplémentaires, liés aux solutions mobiles. Le plus cité est un système de rappels de rendez-vous médicaux, et de prise de traitement, sous forme d’alerte.

…Mais sont encore réticents à l’idée de partager des informations personnelles en ligne

Bien que 63% des patients sont à l’aise avec le stockage de leurs dossiers médicaux sur le cloud, 39% d’entre eux ne font pas confiance aux sites internet pour conserver leurs informations personnelles en sécurité. Les clients sont en fait prêts à partager en ligne les informations concernant leur activité sportive (25%), leur poids (28%) ou encore leurs informations nutritionnelles (20%) mais le sont beaucoup moins quand il s’agit d’information plus personnelles. En effet, ils ne sont plus que 15% à accepter de partager leur tension ou leur rythme cardiaque. 71% des patients privilégient toujours l’avis de leur médecin dans la recherche d’informations médicales, et un quart à leur famille et leurs amis. Concernant les sources d’informations médicales disponibles en ligne, ils sont tout de même 23% à se fier aux sites internet dédiés à la santé mais aussi à Facebook. La propension monte à 35% lorsque les blogs sont évoqués.

 

 

See on www.atelier.net

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans Blog, e-santé, patient2.0
Connexion à DBTSanté

Votre Identifiant

Votre mot de passe

Je suis un coach

J'ai lu et j'accepte la charte (version patient / version pro)

J'ai oublié mon mot de passe

Nos videos preferes
YouTube responded to TubePress with an HTTP 410 - No longer available
Email
Print