M-santé : une future application mobile, testeur de toxicité ?

See on Scoop.itPatient 2.0 et empowerment

Le goûteur High Tech, testeur de toxicitéhttp://www.bulletins-electroniques.com/actualites/70410.htm

Lors de ses grands banquets dans la ville de Kitai Kubilaï, Grand Khan du puissant empire mongole utilisait des baguettes taillées dans l’os de l’avant-bras d’un gibbon parce qu’elles noircissaient au contact de nourritures empoisonnées.

L’empoisonnement volontaire de la nourriture fut de tout temps le moyen le plus discret d’éliminer un ennemi; ainsi tout roi à la cour de France disposait d’une armée de goûteur testant chacun de ses plats. Mais loin des plans machiavéliques ourdis dans les plus grands palais, l’intoxication alimentaire reste une réalité quotidienne: nourritures périmées, avariées ou ayant subi une rupture de la chaine du froid.

Dans cette optique, le prof. Yosi Shacham-Diamand, vice-recteur de la faculté d’ingénierie de l’université de Tel Aviv et le prof. Shimshon Belkin de l’institut de biologie de l’université Hébraïque de Jérusalem ont associé leurs savoirs pour créer un bio-capteur d’un genre nouveau capable de détecter toute forme de toxicité dans un aliment. Leurs travaux ont été publiés entre autres dans le journal « Electrochimica Acta and Sensors and Actuators ». Ce système révolutionnaire, répondant au nom de « Dip Chip » contient des microbes génétiquement modifiés qui réagissent en présence de toute trace d’élément toxique. Cette réaction est ensuite traduite en un signal électrique.

Cette conversion fit l’objet d’une longue recherche: « Dans mon laboratoire, nous développons une méthode pour communiquer avec les microbes, convertissant leurs réponses biologiques en signal électrique » explique le prof. Yosi Shacham-Diamand. Le système qui s’apparente à une jauge, immobilise les microbes proches d’une électrode. Lors d’un contact entre ces microbes et une substance en question, ces derniers produisent un signal chimique converti en courant électrique par un appareil capable d’interpréter ce signal, et de produire un diagnostique binaire : toxique ou non-toxique.

La puissance de cette innovation réside dans sa capacité à détecter la toxicité et non l’élément toxique. « Il y a déjà de très performants détecteurs qui identifient un élément toxique spécifique » explique le prof Shacham-Diamand. Le Dip Chip par contre alerte l’utilisateur d’une toxicité générale causée par n’importe quel élément toxique, y compris ceux qui n’ont pas été découverts ou inventés! »

Le prof. Shacham-Diamand prédit une application commerciale permettant de connecter le Dip Chip à n’importe quel smartphone ou tablette et d’en faire ainsi un système portable et grand public. Le Dip Chip montre un excellent taux de réussite durant les tests auquel il est soumis et semble promis à un bel avenir.

See on www.bulletins-electroniques.com

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Blog, M-Santé, patient2.0
Connexion à DBTSanté

Votre Identifiant

Votre mot de passe

Je suis un coach

J'ai lu et j'accepte la charte (version patient / version pro)

J'ai oublié mon mot de passe

Nos videos preferes
YouTube responded to TubePress with an HTTP 410 - No longer available
Email
Print