Top 3 des excuses de médecins pour éviter les réseaux sociaux

Médecins et réseaux sociaux, un « je t’aime, moi non plus! » destiné à évoluer sous la pression des e-patients.

Top 3 des excuses de médecins pour éviter les réseaux sociauxLaisser une réponse

Devant le changement de mentalité du patient avec son outil préféré, Internet et ses réseaux sociaux, les professionnels de santé sont tiraillés sur la question d’utiliser ou non le web comme outil conversationnel auprès des e-patients. Voici un article dont l’auteure a récemment consulté un médecin orthopédique ne comprenant pas pourquoi sa présence sur internet était importante.

Les professionnels de santé et les réseaux sociaux

Rapide debriefing sur 3 excuses faites pour éviter les médias sociaux.

Communicants hospitalier, je vous plains.

J’ai consulté un spécialiste orthopédique pour une récente blessure au genou (écrire au sujet de mes propres mésaventures de santé rythme mon quotidien), et il m’a demandé ce que je faisais dans la vie. Je lui ai expliqué que je suis éditrice de site internet, spécialisée sur la façon dont les médecins et les hôpitaux utilisent les médias sociaux pour se connecter à leurs patients.

Il sembla embarrassé. Puis il m’a immédiatement dit pourquoi il pensait que c’était une mauvaise idée. Il avait une sacré bonne liste.

Je n’allais pas argumenter avec lui pourquoi je pense que les réseaux-sociaux sont utiles pour les médecins (le temps passait, il ne lui restait seulement que 7 minutes pour me faire un diagnostic), mais voilà ses points, sur lesquels je voulais revenir:

« Je suis trop vieux »

Voilà sa première réaction. Quand un médecin dit cela, il veut en fait dire  » j’ai peur, je n’y comprends rien, je ne veux pas m’y mettre! ». Les médecins sont perfectionnistes. Ils ont été au top toute leur vie, donc faire quelque chose de nouveau, sortant de leur habitude, les effraie. Ils ne veulent pas échouer et ne veulent pas paraitre stupides. En même temps, qui le souhaite?

Si vous voulez accompagner un médecin dans le monde merveilleux des réseaux sociaux, laissez tout votre jargon branché au vestiaire. Tout comme quand un patient demande « Quand vous dites ‘endoscope’, vous voulez dire une opération chirurgicale? », vous, en tant que marketer, vous ne pouvez allez voir un docteur et lui dire « Hé, avez-vous entendu parler de Vizify? Vous devriez jeter un coup d’oeil, c’est génial! »

Vous devez tout remettre à zéro pour vos professionnels de santé. Par exemple, Baylor Health System a commencé à faire des chats Google+ avec leurs docteurs et au lieu d’utiliser les mots « Google », « plus » ou « chat », ils ont simplement demandé aux médecins s’ils souhaitaient participer à une conférence en ligne.

Mais y-a t’il vraiment beaucoup de « jeunes » médecins sur les réseaux sociaux? La plupart finissent leur internat peu avant 30 ans, mais le temps qu’ils s’installent et utilisent les réseaux sociaux, ils ont franchi la trentaine. Les grands noms de docteurs sur les médias sociaux ont 40 ans et plus (mon médecin serait donc en bonne compagnie).

« Je ne suis pas payé pour ça »

D’accord sur ce point, et beaucoup le sont, comme le Dr. Wendy Sue Swanson. Les professionnels de santé devraient être payé pour le temps qu’ils passent à bloguer, tweeter et partager des informations. Pour la plupart, cela n’arrive pas.

Cependant, si un docteur est sur les réseaux sociaux juste pour l’argent, on peut considérer qu’il n’est pas vraiment investi dedans. Même si les médecins ne gagnent pas d’argent grâce à leurs efforts pour leur blog ou leurs tweets, ils peuvent être « payé » par d’autres moyens. Leur notoriété peut ainsi les amener à être intervenant à des conférences et/ou collaborer sur des projets avec d’autres médecins. Parfois, le simple retour de patients témoignant à quels points ils apprécient leur travail peut les motiver et les encourager à en faire plus.

Dans une histoire récente du Dr Alice Ackerman, un médecin rural de Virginie, un patient à pris le temps de commenter à propos de son « travail » sur les médias-sociaux:

« Le blog du Dr Ackerman a fait une grande différence dans ma vision des problèmes de santé et comme parent, j’apprécie son écriture si avenante. Elle répond à chaque commentaire laissé et interagit réellement avec sa communauté. »

Dur de mettre un prix sur ce type de retour.

« Je ne vois pas l’intérêt »

Voici ce qu’il m’a dit: « Vous avez votre réseau de santé par votre mutuelle, et vous y allez directement. Vous n’avez pas vraiment le choix. Alors pourquoi est-ce important? » Vrai. Comme ma blessure semble bénigne, je n’irai pas à la clinique Mayo ou John Hopkins pour une chirurgie ( à moins que ce ne soit offert et qu’ils veulent que je leur écrive un papier ou leur fasse une session tweet en direct durant mon arthroscopie). De nombreux patients vont consulter un spécialiste seulement parce qu’il/elle est dans leur réseau médical proche.

Mais les médias sociaux ne concernent pas les réseaux de santé mutualiste. Il s’agit de ça: avant d’aller à un rendez-vous, j’ai regardé le site web de l’hôpital/la clinique, j’ai cherché des infos sur Google concernant l’établissement et les praticiens. Je sais même où ils ont effectué leurs études de médecine!

Dès que je rentre chez moi, j’effectue une recherche Google sur tout ce qu’il m’a dit, ce qu’il m’arrive. Je lis tout ce que je peux, comme les chats sur les forums Yahoo, regarde des vidéos, et me balade sur les blogs d’autres hôpitaux qui ont davantage de détails au sujet de l’arthroscopie.

Je ne pense pas que le but d’un médecin qui est sur les réseaux sociaux soit d’amener les patients à changer de praticien. Pour moi, il s’agit de l’amélioration de la relation médecin-patient, de pouvoir me dire « Quels sont mes choix? ».

Mes résultats IRM sont pour la semaine prochaine. Si je dois faire une arthroscopie, je n’aurais pas hâte d’y être, mais au moins j’aurais quelque chose d’autre sur quoi écrire.

Traduction de l’article de Jessica Levco

See on www.acs-websante.com

See on Scoop.itPatient 2.0 et empowerment

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans Blog, Diabete News, e-santé, patient2.0
Connexion à DBTSanté

Votre Identifiant

Votre mot de passe

Je suis un coach

J'ai lu et j'accepte la charte (version patient / version pro)

J'ai oublié mon mot de passe

Nos videos preferes
YouTube responded to TubePress with an HTTP 410 - No longer available
Email
Print